Photovoltaïque

/Photovoltaïque

Avis favorable du commissaire enquêteur pour l’implantation d’une centrale photovoltaïque sur la commune de Châtillon-sur-Indre

Le Commissaire- Enquêteur émet UN AVIS FAVORABLE, au projet de permis de construire déposé par la Sté SAS SERGIES POITIERS pour la réalisation d’une centrale photovoltaïque au sol d’une surface d’environ 2ha au lieu-dit « Les sables du Patureau » sur la Commune de Châtillon sur Indre.(enquête publique préalable à la délivrance d’un Permis de construire).
SOUS RESERVES QUE LA SAS SERG1ES respecte ses engagements concernant la protection de l’environnement et la sécurité sur le site pendant et après les travaux.

Les contributions du public :

> Contribution_A_de_Montigny – format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier – 0,05 Mb

> Contribution_Mr_Pain_Jacques – format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier – 0,47 Mb

> Contribution_SDEI – format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier – 0,13 Mb

Le rapport du commissaire enquêteur :

> Rapport CE installation photovoltaïque – format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier – 9,84 Mb

2019-04-16T18:27:22+01:00mars 16th, 2019|Photovoltaïque|Commentaires fermés sur Avis favorable du commissaire enquêteur pour l’implantation d’une centrale photovoltaïque sur la commune de Châtillon-sur-Indre

Enquête publique préalable à l’implantation d’une centrale photovoltaïque sur la commune de Châtillon-sur-Indre

ARRETE préfectoral N° 36-2018-11-28-003 du 28 novembre 2018 prescrivant l’ouverture de l’enquête publique préalable à l’implantation d’une centrale photovoltaïque au sol d’une surface d’environ 2 ha au lieu-dit « Les Sables du Patureau» sur la commune de Châtillon-sur-Indre

Article 1″ : Il sera procédé du jeudi 3 janvier 2019 à 9 heures au lundi 4 février 2019 à 12 heures dans la commune de CHATILLON-SUR-INDRE à une enquête publique préalable à l’implantation d’une centrale photovoltaïque au sol d’une superficie d’environ 2 ha au lieu-dit « Les Sables du Patureau».
Article 2 : Monsieur Jean-Claude VACHER, commissaire enquêteur, siégera en mairie de CHATILLON¬SUR-INDRE
− Le jeudi 3 janvier 2019 de 9 heures à 12 heures, – Le mardi 15 janvier 2019 de 14 heures à 16 heures 45,
– Le vendredi 25 janvier 2019 de 14 heures à 16 heures 45,
– Le lundi 4 février 2019 de 9 heures à 12 heures.

> Arrêté_28_novembre_2018_ouverture_enquête_publique_CHATILLON – format : PDF  – 0,13 Mb

> Demande de permis de construire – format : PDF  – 1,71 Mb

> Avis_Autorite_Environ – format : PDF  – 0,03 Mb

> Resume_non_technique_EIE_Chatillon_072018 – format : PDF  – 4,11 Mb

> Etude-d’Impact_Chatillon – format : PDF  – 21,82 Mb

2019-04-16T14:33:21+01:00décembre 16th, 2018|Non classé, Photovoltaïque|Commentaires fermés sur Enquête publique préalable à l’implantation d’une centrale photovoltaïque sur la commune de Châtillon-sur-Indre

Vatan – Le canton mise sur l’éolien

Dans le canton, les premiers projets éoliens ont mis plus de dix ans pour aboutir. Mais avec les réformes, ces parcs s’avèrent moins lucratifs que prévu.

Quand la zone de développement aérien a été créée dans le canton de Vatan, les élus avaient fixé des limites. « Personnellement, je trouve les éoliennes jolies à condition qu’elles ne soient pas trop nombreuses. Il n’a jamais été question de faire une forêt. On a toujours dit qu’il n’y aurait pas plus de 50 éoliennes sur le canton », rappelle Yves Fouquet, maire de Vatan.

Si tous les projets en cours voient le jour (lire notre encadré), le seuil ne sera pas loin d’être atteint, voire dépassé. Pour l’heure, la question ne se pose pas. Seul le parc de Vatan-Liniez est en activité. Le second à voir le jour devrait être celui de Ménétréols, dont les travaux pourraient débuter au printemps. Gérard Pion, maire, a trouvé le temps long. « Le projet a mis douze ans pour aboutir. Il a été retardé par les multiples procédures engagées par les anti-éoliens. Ces éoliennes, nous les attendons. Elles vont donner une bouffée d’oxygène au budget de la commune. »

Mauvaise nouvelle
Pour autant, l’élu en est conscient, cette « bouffée d’oxygène » sera toute relative. En une décennie, la réforme de la taxe professionnelle a changé la donne. Son voisin, Yves Fouquet, vient d’en faire l’expérience. La mauvaise nouvelle est tombée il y a quelques semaines. « La commune devait toucher 28.000 € en 2011 avec les éoliennes. Les services fiscaux nous ont finalement avertis qu’on ne touchera rien la première année de fonctionnement. Aucune explication ne nous est donnée. La communauté, elle, devrait toucher annuellement autour de 100.000 €, si rien ne change d’ici là. On est loin des 450.000 € qu’on aurait dû percevoir avec la taxe professionnelle. » Quand il entend évoquer le possible doublement du parc Vatan-Liniez, Yves Fouquet reste circonspect.« Je ne sais pas si je le verrais un jour. Si on doit repartir sur des recours administratifs à n’en plus finir », lâche l’élu. De son côté, la société EDP confirme que le projet est dans les cartons. « On part sur une ligne supplémentaire de dix éoliennes,précise Didier Fillâtre, chargé du développement de l’éolien pour la société EDP. Nous allons en discuter dans les prochains mois avec les deux communes concernées, former un comité de pilotage. Il faut compter au moins un an d’études. La construction ne commencera pas avant fin 2013, début 2014. » Sauf nouveau bras de fer judiciaire avec les anti-éoliens…

repères
Vatan-Liniez. Le parc de onze éoliennes (cinq à Liniez et six à Vatan) a été inauguré en septembre 2011. Il a produit en 2011, 60 giga-watt par habitant, soit l’équivalent de la consommation électrique de 59.000 habitants. Des études sont lancées pour installer une ligne supplémentaire de dix éoliennes sur ce parc. > Fontenay. Le projet de cinq éoliennes accepté par le préfet de l’Indre a reçu fin 2011 l’avis défavorable du préfet de Région. > Giroux-Luçay-le-Libre. Le projet prévoit deux éoliennes à Giroux et six à Luçay (cinq ont été acceptées par le préfet de Région et quatre font l’objet d’un recours devant le tribunal administratif). > Saint-Pierre-de-Jards. Un permis de construire a été déposé pour huit éoliennes. > Ménétréols-sous-Vatan. La construction du parc pourrait débuter au printemps. Treize éoliennes sont prévues sur Ménétréols et quatre sur Lizeray. > Meunet-sur-Vatan/Reboursin. Un projet de cinq éoliennes est dans les cartons.

initiative

Ils produisent leur électricité
A Reboursin, une grande partie des bâtiments de l’exploitation d’Éric Van Remoortere est couverte de panneaux photo- voltaïques. Objectif du responsable du Gaec de La Marzan- L’Abeaupinière : obtenir le maximum d’autonomie pour son exploitation afin de réduire et maîtriser les coûts de production. L’exploitation porte sur 230 hectares de culture, 200 hectares dédiés à l’alimentation du bétail et une production de 4.500 porcs par an. Dans cette logique de gestion, des investissements ont été faits notamment dans le chauffage, la gestion de l’eau, la fertilisation des terres et, depuis le 13 décembre 2011, dans la production d’électricité. Les toitures des bâtiments existants ont été utilisées pour l’installation de panneaux photovoltaïques. L’exploitation compte 1.550 m² de panneaux photovoltaïques qui assurent une production annuelle d’environ 235.000 kW. Cette énergie est vendue. La durée de vie estimée des panneaux est de 20 ans avec des garanties de production à 85 % sur 18 ans. Ce projet collectif est mené par une association d’une quarantaine de producteurs installés dans les départements de la Haute-Vienne et l’Indre. Sur leur propriété, 25.000 m² de panneaux ont ainsi été installés, ce qui représente une puissance totale de 3 MW.

NR du 23/02/2012

2015-01-28T15:53:12+01:00février 24th, 2012|Eolien, Photovoltaïque|Commentaires fermés sur Vatan – Le canton mise sur l’éolien

Issoudun – un projet de site photovoltaïque

En accord avec Guilly et Vatan, le site choisi pour le photovoltaïque est celui de la Chesnaye, à côté de l’Espace mémoire du patrimoine de l’Équipement, sur un terrain non cultivé en bordure de la route départementale n° 34. La société privée Adeva Ingénierie développement va y implanter des panneaux photovoltaïques d’une hauteur de 3,50 m sur une superficie de 30 ha, qui sera concédée en fermage par la commune de Vatan. Elle sera recouverte à 30 % par les panneaux. Deux parcs seront installés : le parc solaire de la Chesnaye qui aura une puissance de 9 mégawatts et celui des Bauduettes de 5 MW. La production en électricité correspondra à celle de cinq éoliennes. Dans ce genre de parc, les panneaux, orientés au sud, sont mis en place au sol sur des structures qui ne nécessitent pas de gros enfouissements. La durée d’exploitation du parc court sur 20 ans. Les études de faisabilité sont terminées. Le dossier administratif est déposé dans les services de l’État et l’enquête publique va débuter au deuxième trimestre de cette année. Pour les deux communes, ce projet ne nécessite pas d’investissement financier. Le rapport pour la commune de Vatan sera celui de la location des terres alors que pour celle de Guilly, il y aura le foncier et une part des taxes, tout comme la communauté de communes et le Département. Outre les retombées attendues dans les commerces locaux dans le cadre des travaux de réalisation de ce projet, des créations d’emplois sont espérées pour la maintenance du parc solaire et son entretien.

NR du 23/02/2012

2015-01-26T17:49:10+01:00février 23rd, 2012|Photovoltaïque|Commentaires fermés sur Issoudun – un projet de site photovoltaïque

Projets de centrale photovoltaïque dans l’Indre

Ouverture d’une enquête publique ICPE du 22 novembre 2011 au 21 décembre 2011 par la préfecture de Châteauroux, pour un projet de la SAS Migny NRJ, de construction d’une centrale photovoltaïque de 18 ha, pour une puissance totale de 7 MWc.

L’enquête publique va durer trente jours, en mairie, ou les pièces du dossier ainsi que le registre d’enquête sont la disposition du public, pour vous informer et inscrire vos remarques.

Permanences du commissaire enquêteur, François Hermier en mairie, samedi 10 décembre, de 9 h à 12 h, et mercredi 21 décembre, de 14 h à 17 h.

Lien avec l’article sur La NR

Ce projet qui n’est pas le seul dans l’Indre pose le problème du grignotage des terres agricoles.
Pas moins de 115 ha de terres agricoles sont soumises à des projets de parcs photovoltaïques :
Liste des demandes auprès de l’autorité environnementale de la préfecture de l’Indre

– Migny en date du 11/10/2010 par la SAS Migny NRJ pour 18 ha

– Prissac en date du 18/05/2011 par ste Solar En pour 19 ha

– Villiers en date du 18/5/2011 par la Ste Neoen pour 17 ha

– Baraize en date du 19/05/2011 par la Ste EDF Energies Nouvelles pour 19 ha

– Baudres en date du 19/05/2011 par le Ste Neoen pour 17 ha

– Levroux en date du 01/06/2011 par la ste PV le Gour pour 11 ha

– Issoudun en date du 30/09/2011 par la ste Terres au soleil pour 14,5 ha

Pour une puissance d’environ 56 Mwc

Lien avec les avis de l’autorité environnementale sur le site de la préfecture

2015-04-26T14:13:51+01:00novembre 28th, 2011|Photovoltaïque|Commentaires fermés sur Projets de centrale photovoltaïque dans l’Indre

Pas d’éclipse pour le solaire de Chaillac

Le site de Chaillac ne subit pas le moratoire décidé par le gouvernement début décembre. « Ce décret concerne les nouvelles installations et nous n’avons rien à craindre puisque le raccordement au réseau EDF est déjà réalisé », explique Ronald Knocke, le président du directoire d’Éco Delta Développement, qui conduit le projet, annoncé début 2008. La première tranche de travaux, basée sur la pose de 170.000 panneaux phovoltaïques sur douze hectares, devrait ainsi être terminée le 11 septembre 2011.

« Cette mesure a un peu retardé le financement des banques, reconnaît le maire de Chaillac, Gérard Mayaud. Mais nous sommes confiants. La mise en place des capteurs solaires est imminente. »
Après l’installation symbolique d’un premier élément le 22 septembre dernier. L’élu est également rassuré pour la deuxième tranche qui concerne l’implantation de plus de 300.000 modules sur vingt-cinq hectares : « Le permis de construire est déposé et nous travaillerons cette fois avec EDF-Energies nouvelles. »
La destinée du site de la Barytine, évoquée depuis maintenant trois ans et aux allures d’Arlésienne, semble donc se confirmer. Même si certains habitants de la commune semblent ne plus y croire : « Nous pensions que l’installation avait débuté en septembre, confie Patrick. Il n’y a toujours rien et ça devient inquiétant. » Irène n’y voit qu’un avantage : la retombée d’une taxe professionnelle « qui ne remplacera pas l’activité de la mine ».
Il faut dire qu’à Chaillac, ce projet passe plutôt inaperçu. « Les gens n’en parlent pas », constate le patron du restaurant La Gerbe de blé. « Depuis la fermeture de la Barytine en 2006, la commune se meurt. Ce parc photovoltaïque ne va pas créer beaucoup d’emplois. »
Même les résidants du Foyer d’accueil pour personnes âgées La Vaquine, qui suivent à travers la presse la vie locale, restent plutôt indifférents au projet. Quand la population aura enfin l’occasion de découvrir cette forêt de panneaux sur les hauteurs de la commune, le sujet de conversation sera sans doute tout trouvé

NR du 19/01/2011

2017-02-05T18:54:29+01:00janvier 19th, 2011|Photovoltaïque|Commentaires fermés sur Pas d’éclipse pour le solaire de Chaillac